Vers un encadrement de l'usage des trottinettes électriques

Vers un encadrement de l'usage des trottinettes électriques

14 septembre, 2018

Le développement des trottinettes électriques en ville ces dernières années impose une réglementation pour ce mode de déplacement jusque alors toléré dans les rues.

C’est l’exemple typique d’un usage qui prend de vitesse le législateur. Depuis quelques années, les trottinettes électriques connaissent un succès massif en ville. Plus rapide qu’un piéton, moins fatigant qu’un vélo, moins contraignant qu’un scooter, ce nouveau mode de déplacement séduit le grand public pour les courtes distances. A tel point que de grands groupes se sont lancés dans la trottinette électrique en libre-service. Sauf que le Code de la route n’encadre pas clairement le dispositif: il est juste toléré sur les trottoirs en dessous de 6 km/h, sur les pistes cyclables en dessous de 25 km/h, et pour l’heure formellement interdit sur la chaussée, au milieu des voitures et des scooters.

Un flou qui ne va pas sans poser de souci. "Cela devient un sujet difficile pour les piétons", lance Jean-Paul Lechevallier, porte-parole de l’association 60 Millions de piétons. Il assure que des cas d’accidents sont remontés jusqu’à lui, et milite donc aujourd’hui pour l’interdiction totale de ces engins sur les trottoirs.

"En tant qu’engin à moteur, elles devraient être interdites sur les trottoirs, de la même manière que le sont les vélos. D’autant que cette limitation à 6 km/h est une invention des marchands de trottinettes. Ce n’est en aucun cas la vitesse d’un piéton normal, qui circule plutôt à 4 km/h. Donc on essaie d’alerter les autorités pour qu’on ait une réglementation, qui a du mal à venir".

Vers un permis trottinette?

A Paris, Christophe Najdovski, maire adjoint chargé des transports et de l’espace public interrogé par franceinfo, se dit convaincu de "la nécessité d’une régulation de ces déplacements et d’une réglementation nationale pour définir la catégorie de ces véhicules. Certains peuvent aller jusqu’à 40 km/h, et il est hors de question que l’on puisse cohabiter à cette vitesse sur les trottoirs avec des piétons". Au passage, il demande à l’Etat la possibilité "qu’il puisse y avoir un permis accordé par les collectivités, une sorte de licence".

Une clarification ne devrait pas tarder à se concrétiser. Des discussions entre associations, pouvoirs publics et professionnels du secteur ont lieu depuis les Assises de la mobilité en décembre 2017. Elles sont censées trouver leur retranscription dans le cadre du Plan Vélo, qui sera dévoilé vendredi par François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et solidaire, et Elisabeth Borne, ministre des Transports. Le gouvernement pourrait être tenté de ne pas trancher fermement sur le statut de la trottinette électrique, laissant aux élus locaux le soin de décider ce qui convient le mieux à leur territoire. Une manière de ne froisser ni les associations, ni les acteurs d’un secteur en plein développement.

"On est dans une situation de ni-ni"

Même si les fabricants et les distributeurs ne voient pas cette idée d’un trop mauvais œil, ils espèrent tout de même encore une clarification plus nette en leur faveur. "Aujourd'hui on est dans une situation de ni-ni, regrette Jocelyn Loumeto, administrateur de la Fédération des professionnels de la micro-mobilité (FPMM). On n'est ni autorisé sur le trottoir parce qu’on est motorisé, ni autorisé sur les pistes cyclables parce qu’on dit que c’est pour le cycle, ni autorisé sur la route parce qu’il faut être homologué donc immatriculé. Nous, on voulait que par défaut les trottinettes électriques soient acceptées sur les pistes cyclables et sur les voies limitées à 30 km/h. C’est leur lieu naturel d’utilisation".

Et sur les trottoirs? "Demain, quand les personnes âgées auront des exosquelettes qui les aideront à marcher à 8 km/h, qu’est-ce qu’on va leur dire? D’aller sur la chaussée? Ce n’est pas possible. Une mère de famille qui va mettre son enfant à la crèche, si on lui dit de n’utiliser que la route, elle va arrêter. Il y a un changement culturel, il faut que les gens acceptent qu’il y ait un partage de l’espace public, même des trottoirs", reprend Jocelyn Loumeto.

"On recommande à nos clients d’utiliser les aménagements vélo au maximum"

Chez Mobility Urban, réseau de magasins spécialisé dans la mobilité urbaine électrique, "on recommande à nos clients d’utiliser les aménagements vélo au maximum et les trottoirs au minimum. Ceci dans le but d’avoir la cohabitation la plus apaisée possible avec les piétons. Et si jamais il n’y a ni trottoir, ni piste cyclable, ils font comme un piéton, ils se mettent sur la chaussée et ils font attention", explique Christophe Bayart, le fondateur de la société.

Au-delà des secteurs dédiés à la circulation des trottinettes électriques, il faudra aussi s’interroger sur leur vitesse. Certains modèles peuvent en effet grimper facilement à 50 km/h, ce qui pose de manière encore plus aiguë la question de leur encadrement juridique. "Chez nous, on ne les fait pas parce qu’objectivement c’est tendre le bâton pour se faire battre, assure Christophe Bayart. On a juste deux ou trois machines qui potentiellement vont au-dessus de 25 km/h, parce que certains, avec des petites astuces qu’on peut trouver sur Internet, arrivent à gratter pour monter à 30 km/h". "Nous, on défend les produits de la micro-mobilité, et un produit qui va jusque 50 km/h, ce n’est plus de la micro-mobilité", prévient Jocelyn Loumato.

SOURCE BFM



Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article

La trottinette électrique roule depuis un siècle
La trottinette électrique roule depuis un siècle

04 novembre, 2018

Voir l'article

E-COCO sur Vilbrequin AB Moteurs
E-COCO sur Vilbrequin AB Moteurs

19 octobre, 2018

Passage de E-COCO sur Vilbrequin / AB Moteur / AUTO MOTO

Voir l'article

E-COCO sur France 3
E-COCO sur France 3

19 octobre, 2018

Voir l'article

400€ de subvention pour les résidant de Paris

Votre E-COCO avec 400€ de remboursé par la ville de Paris

Telecharger le formulaire ici