FAQs

Alors que l'utilisation des véhicules électriques ne cesse de proliférer à travers le monde, le législateur français n'a pas encore adopté de réglementation spécifique à chaque engin électrique.

Ainsi par exemple :

- en Chine : entre 25 et 30 millions de véhicules électriques à 2 roues sont vendus chaque année

- en Norvège (Pays leader sur ce marché) : la vente des véhicules électriques représentait 1 % des ventes nationales en 2011 alors qu'elle atteint plus de 50 % en 2017 ! (France TV Info)

Toutes statistiques confondues, l'utilisation des véhicules électriques devrait être multipliée par 10 d'ici à 2025 ! Et c'est celui à 2 roues qui tend à se généraliser bien au-delà de la voiture électrique : en 2014 et dans le monde, seulement 320.000 voitures électriques ont été vendues contre 35 millions de 2 roues électriques. (Source)

PARIS : La mairie de PARIS porte l'ambitieux projet de passer au « tout électrique » d'ici à 2030, soit 10 ans plus tôt que l'année fixée par le Ministère de la Transition Écologique (Source).

La FRANCE a compris que l'enjeu majeur de la commercialisation des véhicules électriques résidait dans la qualité de leur batterie (Source).

BERLIN : La culture du partage et la volonté de préserver l'environnement ont amené la capitale allemande à mettre en place un système de partage des scooters électriques, présents au nombre de 2.000 dans la capitale. L'entrée du poids lourd de l'industrie allemande, BOSCH et sa filiale COUP, sur ce marché démontre l'ampleur du phénomène (Source) également présent à Paris.

La plupart des constructeurs ont d'ailleurs déjà largement investi le marché du véhicule électrique (DAIMLER, BMW, MERCEDES-BENZ, FIAT, FORD, TOYOTA, RENAULT-NISSAN... (Source).

QUÉBEC : D'ici à 2020, il est prévu l'implantation de 2.000 bornes de rechargement rapide afin de maximiser le potentiel des véhicules électriques (Source).

ROME : Dès 2012, la capitale italienne était considérée comme « le nouveau paradis des véhicules électriques ». Le marché des véhicules électriques ne s'est pas cantonné à un seul type de véhicule mais s'est ouvert à tous. Ainsi, non seulement le système d'auto-partage des voitures électriques fonctionne extrêmement bien, mais les bus sont également électriques; même la Police circule en véhicule électrique ! (Source).

Pour autant les différentes réglementations encadrant la circulation des véhicules dans leur ensemble ne peuvent être adaptées qu'en partie aux 2 roues électriques.

C'est pourquoi, il convient d'emprunter les quelques autorisations et restrictions applicables pour respecter au mieux le « vivre ensemble », qu'il émane du bon sens ou de la loi.

Le port du casque est-il obligatoire ?

Non, il n'existe aucune obligation légale à ce jour, nous vous conseillons pour autant vivement d'en porter un !

A partir de quel âge peut-on conduire la E-COCO ?

Dès 14 ans.

Faut-il avoir un permis spécial pour conduire la E-COCO ?

Le minimum imposé est d'être titulaire du BSR (Brevet de Sécurité Routière).

Quelles sont les voies de circulation ouvertes à la E-COCO ?

Par dérogation aux dispositions de l'article R 110-2 du Code de la Route, votre e-coco est admis à rouler sur les pistes cyclables (Article R 431-9 du Code de la Route) en fonction des agglomérations.

En deçà d'une vitesse de 25kms/h, vous n'êtes tenus d'aucune obligation de déclaration en préfecture. Seuls les véhicules susceptibles de rouler à plus de 25kms/h ne sont pas autorisés sur les voies publiques sans homologation (impliquant carte de grise et immatriculation). Vous êtes soumis, par assimilation, au code de la route "Piétons" (Articles R412-36 à R412-43 du Code de la Route).

La Gendarmerie Nationale a tweeté que les trottinettes électriques ne dépassant pas 25km/h sont assimilées aux vélos et doivent respecter les mêmes règles. (TWEETER Gendarmerie)

Dois-je être assuré(e) ?

Vous devez posséder une assurance responsabilité civile, nous vous invitons à vous rapprocher de l'agent ALLIANZ qui vous offrira une offre dédiée E-COCO :

Désormais le tarif NVEI est unique (plus de zonage) :

55 € TTC en formule de base,

90 € TTC avec l’option GCR 250 k€ avec seuil en incapacité de 15%.

Vous pouvez contacter Michael SZTERN au 06 65 98 12 27 - 04 42 66 08 24 ou bien par email : michael.sztern@allianz.fr

Ma conduite peut-elle être sanctionnée ?

Il n'y a pas de sanction spécifique relative à l'utilisation d'une trottinette électrique mais vous pouvez être sanctionné pour une infraction relative à la circulation des piétons. Cela relève des contraventions de la 1ère classe pouvant justifier une amende de 4€ à 7€ - (Article R 412-43 du Code de la Route).

400€ de subvention pour les résidant de Paris

Votre E-COCO avec 400€ de remboursé par la ville de Paris

Telecharger le formulaire ici